Histoire d'un Artiste...

        Patrice sur sa presse  "Né à Paris le 31 juillet 1944 d'une famille en partie originaire de     Haute-Marne, Patrice JEENER a fait ses études secondaires à Janson de Sailly, puis les Beaux-Arts.Sa spécialité est la gravure au burin sur cuivre. Il a toujours alterné gravure figurative classique, gravure onirique et fantastique, et gravure de formes mathématiques.

          A la fin de ses études, il obtient une bourse du gouvernement italien pour passer 6 mois à Venise, qu'il dessine et grave sous tous les angles, et il fait plusieurs expositions artistiques en Italie. Cela ne l'empêche pas de poursuivre en autodidacte une recherche sur les mathématiques.

 

De retour à Paris , il visite au Palais de la Découverte une exposition des maquettes des fonctions mathématiques et se passionne pour les modèles mathématiques.

A son tour il en expose en 1980 au Palais de la Découverte et à l'Ecole Polytechnique. La même année il découvre l'informatique qui lui permet d'aller plus loin dans l'étude de ces modèles. Il est alors invité à participer aux congrès nationaux de l'Association des Professeurs de Mathématiques en France et en Angleterre. Puis il expose dans de nombreuses universités d'Europe (Séville, Fribourg, Brême, Grenoble...) et diverses villes (Paris, Caen, Mouscron...).

 

         Récemment à Labruguière dans le Tarn, au Musée Arthur Batut, il participait à une exposition sur le thème de l'entropie. Pour l'originalité et la qualité de son travail, il est cité dans l'Encyclopedia Universalis à la rubrique "Arts et Mathématiques".

 

         Patrice JEENER a maintenant quitté Paris. Il est installé depuis 1996 en Drôme Provençale, dans une grande maison de la charmante bourgade de La Motte-Chalancon, où il a pu installer son atelier de gravure, avec ses plaques, sa presse.

Dans une plus grande liberté de mouvement et d'esprit, il peut poursuivre sa recherche, et a entrepris en gravure un atlas de modèles mathématiques. Il transpose aussi sur la toile les formes découvertes, ce qui a donné lieu cet été à une exposition assez riche à Rémuzat, dans sa Drôme d'adoption.

 

        Comme il faisait auparavant à Paris ou en Haute-Marne, il sillonne la région. Ses promenades dans la montagne nourrissent son inspiration à tous les niveaux: il dessine, grave et peint villages, chapelles, fontaines, paysages. Mais il y mêle aussi souvent les mathématiques dans des compositions fantastiques où les rochers du torrent supportent une cathédrale, où les  oliviers côtoient les bouteilles de Klein... le village de Patrice Jeener : La Motte Challencon . . .Patrice JEENER

est un artiste original et passionnant, qui mérite d'être découvert et connu."

 

Marie-Georges LAMARQUE

 

Extrait du court métrage réalisé sur Patrice par l'Institut Henri Poincaré ©

Comment se fait une gravure?

Étape 1:

 

Après la gravure sur la plaque de cuivre (qui prend généralement plusieurs semaines pour être finalisée), cette dernière est enduite d'encre tout en étant chauffée afin de bien remplir l'ensemble des microsillions.

Étape 2:

 

Une fois enduite, l'artiste la dispose sur une presse face vers le haut. Il met alors le suppot final dessus et réalise le cadrage.

Étape 3:

 

Le tout est passé dans la presse afin de réaliser l'impression sur la feuille.

Étape 4:

 

La gravure est désormais imprimée. Il peut s'agir d'une étape intermédiare de contrôle, car l'ariste travaille en "négatif". Cela peut lui permettre de visualiser plus clairement les retouches à effectuer.

Il est inportant de noter que le moindre faux pas est fatale et peut rendre la gravure inutilisable!

Actualités

Exposition à la bibliothèque Germaine Tillion du 6 au 28 janvier 2017

Tous les renseignements sur: http://www.ihp.fr/fr/fr/production-films/2016